RSS
RSS



 
7 ♀ & 5 ♂
4 membres du personnel & 8 élèves
4 grecs/romains, 1 nordique, 1 asiatique, 2 aztèques/mayas, 0 vaudou, 3 celtiques, 0 hindou & 0 égyptien

░░ Danielesco ℕour ›
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Nour Danielesco
1ère Mentaskòli
avatar
Couronnes : 331
Avatar : Yulia Tsymbal
Messages : 46

░░ Danielesco ℕour ›

Nour Danielesco
ft. Yulia TSYMBAL
↘️ carte d'identité
Nom : Danielesco  Prénoms complets : Nour ' Nena Tifèrèt'  Âge : 16 ans Date et lieu de naissance : Six septembre 2001, Palanga, Lituanie Situation familiale : ↝ Caïn Danielesco, père,  47 ans, retraité, ancien officier commandant des forces armées lituaniennes. Un homme au visage dur, à la mâchoire carré. Il a tatoué sur son biceps droit l'empreinte de la main de sa fille lorsqu'elle avait trois ans. Son péché mignon est l'alcool fort et sec.
↝Nena Danielesco, 69 ans, grand-mère paternelle, originaire de Roumanie elle possède un physique atypique : petite et bossue, une dent en or et ces yeux sont vairons. Généralement Nena porte un foulard sur la tête.  
↝Officier-Commandant, un chat de race Donskoï couleur cannelle, il doit  avoir entre onze et quinze ans, ancien chat de gouttière il vit maintenant chez les Danielesco qui le considèrent comme un membre de la famille.  État civil : Célibataire  Orientation sexuelle : Hétérosexuelle  Groupe : Aztecatl  Dieu affilié :  Ix Chel, Déesse de l’eau (des déluges), de la Maternité, règne sur le tissage. Elle est associée à la Lune.  Don Artefact :  Année d'étude/Profession : 1ere année Menntaskòli

↘️ caractère

En un minimum de 200 mots, expliquez-nous les buts de vie de votre personnage, son caractère, ce qu'il aime ou ce qu'il n'aime pas et tout ce qui peut le rapprocher de son Dieu.
___________
Cette jeune fille est pleine de contradiction, de paradoxe mais dans l'ensemble se fit a son instinct et a son dieu.
D'une part Nour est  académique, indépendante, zélée, ponctuelle de l'autre mégalomane, tenace, capricieuse et colérique, une dernière couche de crédulité, de chimérisme et de fatalisme viennent compléter le tableau. Généralement ses sourires sont réservés, elle fixe les gens dans les yeux en restant stoïque mais devient maniérée, cassante lorsqu'elle commence a s'agacer.
Si elle n'est pas d'humeurs, car madame est lunatique, elle sera brève et tranchante, cherchera simplement la solitude alors ne venez pas provoquer la tempête.
Très joueuse et fière elle accepterait de relever n'importe quel défi sans réfléchir juste pour prouver aux autres qu'elle est la meilleure.
Oui, elle fait légèrement attention aux regards des autres ainsi qu'au messe-basse et rumeur circulant. Nour ne serait comment aborder les gens alors bien souvent elle envie les parties de carte ou de ballon que disputent les étudiants ou va simplement s'incruster suivant l'ambiance et l'alchimie du groupe mais lorsque c'est elle qui pratique une activité et qu'elle croise une pair d'yeux envieux et timide elle ne lui tendra pas la main, ni compassion ni gentillesse ne la gagne.
Pour elle les animaux ne sont sur terre que pour servir de nourriture, les jugeant dénués d'âmes et de buts dans la vie. Vous aurez beau dire que certains dieux on des traits bestiales elle haussera simplement les épaules ;  indifférente et insensible.
Elle apprécie plus les plantes qui elles ont des bienfaits pour l'organisme, de plus sans elles ils seraient impossible de réaliser des rituels magiques. Elle les a toutes apprises de l'absinthe qui purifie le corps et protège du mal au vinaigre permettant de bannir ou assainir un lieu.
Elle aime l'accalmie des tempêtes, s'endormant berçaient par des bruits de pluies, de vents, de folie. La nuit Nour rumine et se pose des questions, comme si a chaque fois que la noirceur du ciel apparaissait son mal-être venait de pair, du coup elle lit ou fait des exercices physiques, tisse ou peint (possédant un penchant pour les activités manuels, vous devriez venir voir son dortoir ami artiste ou simple curieux !) ou réalise des prières pour  IxChel.
Avant d'être une sorcière elle ne savait pas trop ce qu'elle voulait devenir mais était intriguée et passionnée par la vastitude de la Terre, puis des planètes, puis de l'Univers entier elle souhaitait intérieurement partir à l'aventure, découvrir des trésors, des civilisations ou des langues perdues, elle voulait voir des tombeaux, tuer un requin, un gorille, voguer sur les flots de toute les mers, trouver le plus beau ciel nocturne. Bien évidemment la réalité, le manque de connaissance, de moyens, l'incapacité de pouvoir simplement partir sans rendre des comptes à chaque gouvernement lui indiquaient qu'elle finirait surement par suivre la même carrière que son géniteur (elle n'avait aucune autre ressource que les rêves et la force, sans ça Nour n'aurait jamais la moyenne, c'est d'ailleurs pour cette raison qu'elle s'investie à mile pour-cents dans ses études à Kaunaz Algiz).
Grâce à la magie, à son dieu, Nour se sent protégeait, invulnérable aux autres races et sent que tous ses anciens rêves, ses chimères qu'elle gardait dans son cœur - a proximité de sa mère, pourraient se réaliser dans le futur...

↘️ premier contact
En un minimum de 200 mots, raconte-nous ce fameux moment lorsque ton Dieu a décidé de prendre contact avec toi. Comment cela s'est-il passé ? Quelle a été ta réaction ? Comment as-tu découvert que tu n'étais pas tout à fait comme les autres ? /!\ Pour les ignorants, donnez-nous simplement votre ressenti sur ce que vous êtes en train de vivre. Croyez-vous à la magie ? Avez-vous envie d'entrer à Kaunaz Algiz ? Pourquoi ?
___________
A p r è s              m o i             l e      d é l u g e ( I )

Nour était assise sur un Victoria Amazonica, ce nénuphar géant des eaux d'Amérique du Sud, la pénombre permettait à peine de distinguer le feuillage des arbres du paysage, encore moins la couleur de l'eau sur laquelle elle voguait. Ce soir tout était noir, tout n'était qu'ombre, le ciel n'avait aucune étoile il n'y avait que la lune qui n'avait en rien perdu son éclat. Nour savait d'instinct qu'elle n'était pas au bon endroit : la chaleur sans air, les senteurs si différentes de ceux auxquelles elle était habituée.
Elle se sentait seule au monde, toute petite, c'était un sentiment d'asphyxie mélangé à une panique contrôlait (le calme avant la tempête intérieure) : mais où allait-elle ? D'où venait-elle ? Son dernier souvenir était la voix de sa grand-mère qui lui disait au revoir. Nour se lover alors dans ses bras, elle avait reconnu le nénuphar sur lequel elle était assise et en concluait qu'elle se trouvait sur un de ces fleuves d'Amazonie ils étaient connus pour être longs et tranquille mais comme chaque fleuve, ils finissaient par déboucher sur la mer ou l'océan (pour son cas, se serait l'océan Atlantique ou la mer des Caraïbes.) et très généralement par des chutes d'eaux ou des courants nettement plus agressifs. Elle cherchait quelque chose qui pourrait l'aider mais il n'y avait rien d'autre qu'elle et quelque nénuphars, la seule solution serait donc de se jeter à l'eau - à cette pensée, le Victoria avait accéléré la cadence, l'eau également : c'était pourtant un courant d'eau calme, avait-elle perdu trop de temps ? Le temps de chute était déjà arrivé ?
N'écoutant pas sa raison elle sauta à l'eau dans le sens contraire du courant afin de revenir sur ses pas - Nour se découvrait nue en sentant le liquide caressait son corps sans rajouter le poids de vêtements ou chaussures, c'était un mal pour un bien alors elle c'était résolue de ne pas prêter attention a ce détail. Elle n'avait pas fait cinq brasses que soudain l'eau redevint agitée, des vagues commencèrent a se former.

- C'est impossible ! Son cri avait transpercé le silence de la faune, divers oiseaux répondirent au son de sa voix. Soudain une vague vint l'enfoncer sous le fleuve, assez profondément pour sentir quelques algues et la texture molle du sol - elle prit appuie pour s'élancer jusqu'au sommet, elle y arriva en huit brasses. En reprenant son souffle Nour ouvrait les yeux qui n'avaient que la lune a contempler, quelques gouttes de pluies lui tombèrent sur le visage, le vent venait de se lever également. Réveille-toi ! Tu dors ! Tu dors ! Tu dors ! Disait-elle en se claquant les joues.

C'était forcément un rêve. Elle venait officiellement d'enlever les barrières qui bloquaient mentalement la panique de la submerger mais tout autour d'elle n'était que déroute et précipitation : le vent qui n'existait pas il y a une minute était bien présent, la folie des eaux, ce temps capricieux. Elle n'avait repensée aux chutes d'eaux qu'en sentant son corps se détachait du liquide conducteur, elle chutait d'une haute altitude. Nour se mit en position de plongeon ne voulant pas sentir sa peau claquait de douleur contre la paroi de l'océan et priait pour ne pas avoir de rocher ou ne pas s'enfoncer trop loin dans l'eau (sinon, jamais elle ne pourrait remonter. Nour remerciait intérieurement son père de l'avoir forcé à s'instruire, voilà qu'à quinze ans et demi elle serait peut-être capable de survivre dans cette vaste forêt d'Amazonie.).
La profondeur de l'eau devait être d'à peine trois mètres, en six brasses Nour pouvait respirer, la tempête semblait c'être arrêté pendant sa chute. L'eau était tiède et sur les côtes il y avait un chemin de feu (mit dans des petits bols).
Nour restait dans l'eau mais suivait les flammes, elle ne tardait pas a arriver au pied de ce qui semblait être une pyramide, des escaliers étaient dispersés sur les quatre faces et permettaient de monter sur un sommet plat et assez large. La jeune fille était intriguée par des sortes de gouttières dispersés de façon parallèle sur chaque côté des escaliers qui permettait à l'eau de monter sans faire tomber une goutte.

- C'est possible les trucs comme ça ? Elle c'était accroupie pour regarder de plus près l'une des gouttières, en touchant au fond elle ne découvrit que de la pierre. Elle se décidait a monter un escalier après avoir fait le tour de la pyramide, plus elle s'approchait du sommet plus une odeur grossière et métallique s'en dégageait - c'était l'odeur du sang. Nour en était sûre car bien souvent elle avait saigné ou fait saigner. Nour fronçait alors les sourcils et avait ramassé une des torches présentes sur ces étranges escaliers où dessus  était sculpté en trois dimension ou simplement a plat des dessins toltèques - un moustique vint la déranger dans sa méditation, elle claqua des mains pour s'en débarrasser, l'echo résonnait tel des battements d'ailes. Trop bizarre... Concluait-elle.

En arrivant au sommet elle ne découvrait rien d'autre qu'une jarre aussi grande et grosse que la jeune fille  brisait sur le sol - c'était de là que venait l'odeur de sang qui avait dû sécher depuis, Nour  avait confirmé ses dires en s'approchant des débris.
Les gouttières n'arrivaient pas jusqu'au sommet, elles devaient pénétrer cette grande architecture, qui excitée de plus en plus la jeune fille. Il faisait noir, les dernières torches c'étaient arrêtées quinze marches avant (pour sa part, elle avait arrêté de compter a cent vingt-sept, voyant qu'elle avait à peine fait la moitié du chemin.)

Nour  avait sursauté et simplement lâchait sa torche qui faillit s'éteindre. Autour de son pieds droit était en train de grimper un serpent, il avait déjà dépassé le genou et resserrait sa prise d'une force qu'elle n'aurait jamais soupçonné a un animal sans vertèbre ni membre, de ses mains elle avait essayée de le décrocher tantôt par la queue tantôt par gueule mais c'était un adversaire habile et vif, qui sortait sa langue fourchue et ses crocs a chaque tentative (Pas moins de trois fois elle avait frôlée la morsure. Nour ne savait si ce dernier était vénéneux ou non, de toute façon elle ne voulait pas le savoir.) d'un seul mouvement elle se ressaisît de la torche s'apprêtant a brûler la chair de ce maudit serpent quant une main aux ongles longs et crochus tels des griffes vint se saisir de son poignet, en levant la tête Nour faisait face à une vieille femme noire, sa peau était ridée et tombante à certains endroits de son corps, son visage exprimait la colère et le dédain, ses cheveux longs et noirs luisaient sous la lumière de la lune et étaient accompagnés d'oreilles de félins. En sentant les griffes s'enfonçaient dans sa peau Nour se mordait la lèvre inférieure: pas question d'exprimer de la douleur.

- Tu t’apprêtais a causer ta perte petite. Étonnamment la vieille femme parlait d'une voix grave et forte si Nour avait eut les yeux fermés elle aurait pensé être face a une trentenaire. Le serpent continua son ascension sur la cuisse, passa par la hanche extérieur avant de remonter le bassin, la poitrine, un tour complet du cou puis il redescendait jusqu'au bras droit de Nour pour passer sur celui de la vieille femme. Sorcière. C'est le premier mot qui vint a l'esprit de la jeune fille en apercevant la connexion entre la femme et l'animal. La vieille femme rigola avant de reprendre la parole : Tu me traites de sorcière ? Quelle ironie du sort.

S'en était trop, Nour avait alors placé son pieds derrière la cheville de son assaillante en passant par l'intérieur : elle voulait la faire chuter et s'enfuir en courant mais la vieille femme n'avait pas brochait, c'était comme se trouver en face d'une statue de pierre alors l'adolescente se mit a gesticuler, essayer de mordre, pincer et frapper.

- Calme-toi ! La vieille femme grondait de rage et le ciel fit de même - Nour sursauta, comment des éclairs et la colère de cette dame pouvait être autant en synchronisation ? Les nuages devenaient de plus en plus nombreux, commençant a cacher la lune.
- Je l'aime pas trop sss-cette fille.
- C'était une vie pour une vie, si je tue cette fille je devrais aller chercher l'âme de sa mère. Cela ne ferait que créer un conflit entre Ah Cizin et moi. (La vieille femme reporta  son attention sur Nour :) Personne ne me retiendra ou ne me violentera. Quiconque pose les mains sur moi, je le détruis entièrement. Aucun homme, aucun dieu ne peut me blesser, aucun être vivant ou mort ne peut me détenir. Aucun démon ne peut me vaincre dans une bataille, car je suis IxChel Et je dévore leur visage. Nour, répète après moi : Je suis l'enfant, l'enfant de IxChel, Déesse de la Lune, des Innondations. IxChel, la dame Arc-en-Ciel.

Nour tombait à la renverse, bouche bée, pour la première fois elle entendait les battements de son cœur, sentait des papillons dans son estomac, elle vivait un coup de foudre. Elle répéta presque aussitôt les paroles d'IxChel, se redressant par la même occasion, de crainte de louper une occasion. Elle poserait les questions plus tard.

- Je suis avec Elle, je suis Une avec Elle.
- Je suis IxChel et les flammes de tous ceux qui la prient
- Je suis la main de la puissante déesse, d'où s'écoulent les Eaux Primordiales
-Mes yeux sont ceux d'un jaguar.
-Mes oreilles sont celles de la Déesse.
-Mon nez est celui de Celle qui peut renifler de loin les démons.
-Mes dents sont les crocs qui dévorent l'obscurité.
-Mon cou est celui de la divine déesse.
-Mes mains sont celles avec de longues griffes.
-Mes avant-bras sont ceux de la Puissante.
- Il n'y a aucune part de moi qui n'est pas celle de la Déesse.

IxChel avait enfoncée une de ses griffes dans la veine du poignet gauche de Nour pour faire couler quelque gouttes de sang dans la jarre brisée - la Déesse affichait alors un sourire satisfait, qui semblait si innocent et pur, en contraste avec le premier visage que Nour avait aperçu.
IxChel avait posée son index et son majeur sur le front de Nour qui avait cligné des yeux par réflexe, en les ré-ouvrant elle était dans le dortoir de l'école des cadettes en Russie.

Elle se redressa d'un coup et tira sur la manche de son haut de pyjama, la marque de griffure profonde et large était toujours présente - Nour la plaqua contre son cœur.

derrière l'écran
Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ ℬℓℴℴℳ
Quel âge as-tu ? 22 ans Comment es-tu arrivé jusqu'à nous ? never-utopia Comment trouves-tu notre forum ? Original, beau, agréable a lire et parcourir. La vidéo utube est sublissime, j'ai hâte de rejoindre l'aventure :B  A quelle fréquence penses-tu nous rendre visite ? À peu près tous les jours je dirais mais je prendrais mon temps pour répondre au RP Un petit mot pour la fin ? Code validé par une jolie blonde


Et ma vie pour tes yeux lentement s'empoisonne - Guillaume Appolinaire
En un minimum de 500 mots, expliquez-nous votre cheminement jusqu'ici. Votre famille était-elle orientée vers la magie ou était-ce une totale découverte pour vous ? Comment se passait votre vie avant d'arriver au campus ? Et si vous êtes ici depuis quelques années déjà, comment se sont passées vos années précédentes ?

___________


αccoudée aux remparts de la jetée de Palanga, elle dévisageait les vagues s'échouaient avec fracas contre les rochers d'ophites dispersés çà et là, quelques gouttes giclaient sur son visage mais l'eau froide et salée lui procurait un sentiment de renaissance, voilà bien longtemps que Nour n'avait pas affichait un sourire de joie - de base ses sourires étaient sadiques ou moqueurs, crispés ou menaçants.  
Demain elle prendrait le bateau pour se rendre en Islande; elle irait dans une école de sorcellerie, demain,  elle serait une autre qu'hier, elle serait la vraie Nour Danielesco mais avant ça elle devait supporter encore dix-sept heures la Lituanie, elle devait encore prendre sur elle avant de libérer le fauve.

Sa grand-mère, Nena, ne tarderait pas a venir la chercher, ensemble elles devaient se rendre sur la fausse tombe de sa mère ; une simple croix en bois - ni polie, ni structurée (Caïn, son père, avait ramasser les deux premiers bouts de bois qu'il avait trouvé, il voulait que si quelqu'un passa un jour devant cette tombe, il se permette d'uriner dessus.) plantée dans la cours de la déchetterie municipale, entre les pneus, les excréments et les rats depuis seize ans déjà. Elles allaient finir ce qu'elles avaient commencés il y a une semaine.
Paz, sa génitrice n'était pas morte, d'après son père elle était simplement partie quelque semaines après son accouchement, le temps de reprendre des forces, de préparer un plan d'évasion : elle avait sûrement dû attendre que Caïn parte en mission dans un autre pays, sinon jamais elle n'aurait pu lui échapper - c'était un chasseur, calculateur, persévérant et rancunier, pour sûr que si Paz c'était faîte attraper elle serait en-dessous de la croix.
Nour ne savait ni comment ces parents c'étaient rencontrés ni pourquoi ils c'étaient livrés à l'acte charnel. Son père n'en parlait jamais et elle n'avait jamais réclamé le besoin de savoir quelque chose sur cette femme, bien que le sentiment d'abandon  avait été une ancre sur son cœur pendant un long moment - et elle pouvait le jurer, son père avait le même poids, pauvre et faible homme tombé amoureux des charmes d'une vipère.

A l'age de treize ans Nour n'éliminait pas le fait que Caïn pouvait avoir fait vivre l'enfer à sa génitrice, l'espionnant, lui posant des questions d'un ton accusateur et menaçant qui ne laissait pas la place au "non" (l'habitude des ennemis de guerres) peut-être même c'était-elle prise quelques claques. Ce n'était pas des raisons valables pour la jeune adolescente, elle-même c'étaient prises quelques coups (Ô combien justifiées !), avait senti la pression que faisait monter son père d'un simple froncement des sourcils - si elle avait survécu, tout le monde aurait pu le faire, de plus Caïn n'était pas qu'un mauvais bougre il était très prévenant, à l'écoute et capable de chasser les larmes de détresse avec des mots. Paz devait être ce genre de femme naïve et niaise, qui pensait pouvoir changer un homme puis qui c'était très vite retrouvé à cours d'oxygène. Comme disait si bien Molière : ❝ Si c'est votre façon d'aimer, je vous prie de me haïr.

Nour avait grandit à Palanga ville agréable et multi-raciale, le paysage était cerné par une mer limpide, rempli d'une vastitude de merveilles aquatiques qu'enfant elle prenait beaucoup plaisir a essayer d'attraper à la main, c''était le jeu des bambins de six ans, ils se regroupaient sur la plage armé d'un masque et plongeaient en même temps après avoir compter jusqu'à trois, mais ces maudits poissons étaient rapides et agiles. Les habitants disaient qu'ils étaient des animaux bêtes et prévisibles mais pour la gamine il n'en était rien :  elle se sentait face a un adversaire redoutable et inépuisable.
De plus, ils se ressemblaient tous et cela l'agaçait car si elle frôlait les écailles d'untel elle finissait toujours par le confondre avec ces semblables, c'était un tel degré de frustration en elle d'avoir pu le toucher mais jamais le sortir de l'eau  qu'elle se décidait toujours à ne pas repartir tant qu'il ne serait pas tous morts sur le sable.
C'était toujours la dernière a rentrer chez elle, généralement sa grand-mère venait la récupérer car Nour ne se rendait même pas compte que le temps passé.

Elles avaient vécues toutes les deux pendant quatre ans, c'était une période de sa vie que la jeune fille avait beaucoup appréciée, sa grand-mère venant d'une autre époque ne comprenait pas vraiment les bienfaits de la nouvelle société de plus elle ne la forçait jamais a se rendre à l'école, ensemble elles faisaient la cuisine et partaient en voyage dans pays proches - Nena gagnait de l'argent en proposant des prestations divinatoires (Ses origines roumaines, ses quelques tatouages et sa dent en or avait fondait sa réputation mais il n'en était rien. Nena était menteuse et manipulatrice, très bonne oratrice elle savait récupérer des informations pour les retourner a son envoyeur - de plus Palanga était assez petit alors on pouvait apprendre facilement des secrets sur les uns et les autres.).
Ensemble, elles avaient adoptés un chaton trouvé dans une rue qu'elles avaient baptisé Officier-Commandant, en souvenir de Caïn reparti travailler car il ne supportait plus la monotonie, la tranquillité, la douceur de sa vie alors que lui était encore bien énervé de vivre, à Palanga, il vivait une itinérance d'alcoolique et était devenu exécrable avec les habitants - de base toujours poli et courtois, il se tenait droit et intervenait dans n'importe quel litige mais, depuis la naissance de Nour il était resté quatre ans dans sa ville, quatre ans a respirer la même senteur de nourriture mélangé au sel de la mer, a regarder les mêmes couleurs partout où ses yeux se posaient, a répondre aux mêmes questions posées par les mêmes gens.
Le seul événement qui lui redonnait un nouveau souffle était lorsque l'on enteraient les morts là, la ville changeait enfin d'atmosphère - Nena ne supportait plus la décadence de son fils, s'il continuait il finirait très mal, elle l'intimait alors de reprendre l'armée et de partir loin de sa petite-fille âgée de quatre ans.

Il était revenu quand Nour était âgée de neuf ans, lorsqu'il avait passé le pas de la porte il avait était surpris de ne plus voir une petite chose de trente centimètres mais une ravissante fillette aux cheveux longs, ces yeux avaient toujours cet aspect blasé et globuleux qu'il ne connaissait qu'à sa fille et ce diastème entre les incisives supérieur. Caïn comprit bien vite que sa fille n'était plus allé à l'école depuis son départ, simplement car ce fut la première chose que lui dirent les voisins en l'apercevant revenir.
Sa fille avait beaucoup de mal en orthographe, en mathématique, elle ne possédait aucune culture, aucune base de géographie ni d'histoire, parlait à peine le russe (qui était pourtant une langue familière au lituanien), elle était devenue insolente, autoritaire, râleuse, nonchalante, plus elle grandissait moins elle ménageait son géniteur. Comme disait Shakespear : ❝ Qu'il est plus aigu que la dent d'un serpent D'avoir un enfant ingrat. ❞ alors a l'âge de douze ans il c'était résolu a envoyer sa fille à l'école des cadettes n°9 de Moscou, là-bas elle serait obligée de se mettre du plomb dans la tête.

La toute jeune adolescente avait donc passait donc trois ans et demi de sa vie en ℛussie, loin de sa grand-mère. Au début elle était toujours en révolte mais bien vite, derrière les désavantages, elle y avait trouvée sa place, se faisant remarquer par son agilité, sa rapidité et ses choix de coups judicieux lors des duels, elle n'avait pas plus de force qu'une autre mais trois choses déterminées une victoire : la force mentale, l'agressivité et la précision - elle possédait les trois.
Nour avait prit goût à la chasse, elle sentait son sang bouillonner d'impatience mais ne pas s'affoler ; elle était consciencieuse, appliquée et infatigable (si aucun poisson elle n'avait eu enfant, elle aurait un gibier pendant son adolescence !). Devenue également une passionnait de la littérature des cicatrices - qui était une littérature naît en Chine en 1970 qui offrait un regard réaliste, cruel de la société chinoise) ; elle lisait doucement et ne comprenait pas tout mais voilà là un bon exutoire - Nour se sentait mise en cage, son cerveau n'avait jamais assimilé autant d'information (couture, danse, chant, secourisme, maniement des armes, marcher au pas de l'oie, arts martiaux, etc.) que durant son internement à l'école des cadettes.
La nuit elle ne dormait pas, se sentant en manque d'oxygène dans cette vaste pièce aux fenêtres closes et barricadées, souvent elle pensait  au précédente génération de Danielesco, sa grand-mère lui avait racontée que : sur plusieurs génération, la famille restait monoparentale avec un enfant unique et ils ne mourraient jamais de maladie mais d'accident, de suicide...
C'était comme une lignée maudite, sauf qu'ils causaient eux-même leurs propres pertes (la notion de sacrifice, de rien sans rien,  bien trop présente dans sa mentalité et assimilait très jeune, qui la faisait marcher sur le fil de la psychopathologie ; c'était tout pour elle, rien pour les autres. Cela devait être dans les gênes familiales après tout.) et se plaisaient dans leurs malheurs.

La vie en communauté l'avait rendue calme, détachée, intègre. Elle ne se moquait plus a voix haute des larmes de ces congénères, ne s'énervait plus de la lenteur des gens ou des remarques sur sa personne. En trois ans et sur trois cents élèves âgés entre dix et seize ans, elle était tombé sur vingt-sept filles plus fortes qu'elle sur tout niveau confondu (langues parlés, culture générale, orientation avec une boussole, combat avec ou sans armes etc.) et elle apprit a ramasser son ego(isme), sa fierté à la petite cuillère pour se reconstruire tel un Phoenix, à partir de ces cendres. C'était tout là, la beauté d'une école militaire.

Tout avait changé depuis qu'elle avait apprit l'existence d'IxChel, Nour s'investissait moins et redevenait turbulente, elle cherchait un moyen de fuir de ce donjon : tant pis si son père prenait mal la chose - de toute façon il ne pourrait jamais savoir la vérité, jamais il ne pourrait savoir que Paz n'était pas une traîtresse mais simplement une jeune femme qui souhaitait un enfant, s'enfuir de son village de France, découvrir la vie et l'aventure. Encore moins que sa "meurtrière" était une Déesse - il serait ce genre d'homme assez fou pour entraver la route des dieux par simple désir de vengeance, pour l'âme de sa défunte mère.  
Généralement la Dame Arc-en-Ciel entrait en contact avec Nour  ou par ses songes ou dans son esprit, en réponse aux prières que récitaient la petite pour la Grande, quelque fois il était arrivé que Nour trouvait dans un reflet du miroir la déesse et non elle.
IxChel était présente mais n'interférait jamais dans la vie de Nour ce qui désespérait l'adolescente ; ne pouvait-elle pas simplement faire sortir l'adolescente d'ici ? Faire perdre la mémoire à ses proches afin qu'elle disparaisse et reparte de zéro ailleurs, sans que personne ne la cherche ?

Un jour, la jeune fille en avait parlé à sa grand-mère de façon impersonnel, Nena avait déclaré que c'était des possessions démoniaques, qu'il fallait que son ami aille voir un prêtre pour extraire le Mal, ce n'était pas la réponse attendu mais c'était sur la bonne voie - si la vieille femme croyait au Diable elle devait forcément croire en Dieu (IxChel avait alors approuvé les pensées de la jeune fille - Nour pouvait dire la vérité à sa grand-mère qui n'allait pas interférer entre l'adolescente et la déesse.).
C'était d'abord un choc, puis du déni et de la fierté : sa petite-fille avait été choisi par la déesse de l'eau des déluges, de l'enfantement associé à la lune descendante ainsi qu'au tissage : il n'en avait pas fallu plus pour que Nena abandonne ses soixante-quatre années d'apprentissages bibliques et adore la Dame Arc-en-Ciel.
Ensemble, elles avaient trouvés grâce à des rituels et un pendentif en cristal un endroit où la magie semblait existait (et par la réaction du cristal, elle devait être fortement présente) : c'était en Islande. Le peu de chose qu'elles avaient apprises avaient été trouvaient dans des grimoires occultes disponible à la bibliothèque municipale de Palanga, c'était une science, un art reconnu mondialement.


Pour pouvoir échapper aux six mois restants auprès des cadettes Nour avait dû laisser dépérir son enveloppe charnelle, ne s'alimentant que rarement et pratiquant beaucoup d'activités physiques : en deux mois et demi elle ne pesait plus que quarante-quatre kilos pour un mètre soixante-six, les instructeurs avaient remarqués assez vite  le changement d'alimentation de Nour, de plus son comportement était différent, de base elle était capable d'intervenir dans les discutions d'autrui si elle le(s) jugeait en tord, elle se plaçait toujours devant et copiait méticuleusement (avec plusieurs couleurs et surligneurs) les cours mais elle était devenue froide, réservée, des bruits de couloirs circulaient on disait qu'elle était devenue anorexique, que la nuit on l'entendait pleurer et se faire vomir, qu'un fois même une cadette l'avait surprise entrain de se taillader les veines - le directeur avait alors décidé de donner des rendez-vous hebdomadaire entre Nour et l’infirmier de l'école.
En tout, quatre mois avait déjà été gaspillés mais la fin de ce grand mensonge semblait proche, Caïn Danielesco venait d'être convoqué par le directeur (ils étaient de vieil connaissances en plus d'être tous deux d'anciens militaires des premières lignes.) qui s'inquiétait de la santé mentale de l’adolescente : avait-elle rencontré un garçon durant les vacances d'hivers ? Ou quelque chose qui aurait changer radicalement son caractère ?
Le sang de Caïn c'était glacé en entendant le mot "garçon", maintenant qu'il était parent il ne cessait de découvrir la peur sous tout angle et degré. Il avait alors décidé de s'expliquer avec sa fille : devenir triste à cause d'un homme était quelque chose de tout a fait plausible mais Nour refusait simplement de s'humilier a ce point, même pas pour un mensonge, même pas pour la déesse !

Maintenant la phase deux du plan allait commencer, le détresse flagrante de son père allait être un atout de taille, elle expliquait alors qu'elle n'arrivait plus a faire semblant, sa mère, cette traîtresse qui l'avait abandonnée était parti avec son cœur. Elle voulait mourir et disparaître comme si jamais elle n'avait existé de plus, on lui avait souvent reprochait son léger excès de poids du coup elle avait souhaité maigrir vite afin que tous ici la laisse tranquille.

Caïn était resté bouche-bée, depuis combien de temps sa fille supportait ce mal-être ? Depuis combien de temps se sentait seule et délaissée ? Que devait-il faire ? Il voulait être sourd, s'enfuir loin et en même temps brûler cet bâtisse avec tous enfermés à l'intérieur de plus cette maudite Paz revenait sans cesse dans sa vie, lui qui l'avait cherchée sur toutes les terres et les mers, des grandes villes aux prisons de campagnes, des cimetières aux actrices pornos mais rien n'y avait fait ! Elle était inexistante, avait-elle même était réelle ? Cette jeune fille blonde et maigrelette, à peine majeur tendit que lui avait la quarantaine déjà, ces mots n'étaient que des poésies, ses mains grandes et douces...
De colère, regret, mélancolie Caïn avait frappé violamment le bureau du directeur (qu'il avait pretait pour laisser père et fille s'expliquer.) avant de se redresser, ses yeux avaient croisés les prunelles couleur pervenche de sa fille, il ne lui en avait pas fallu plus pour laisser quelque larmes glisser sur ses joues le père relevait alors la tête et se mordait fort la lèvre inférieur : quel humiliation que de se montrer faible devant sa fille.

De son côté Nour avait un pincement au cœur pour son père, c'était la première fois qu'elle le voyait dans cet état de haine et de tristesse profonde mais on n'avait jamais rien sans rien dans la vie : les larmes de son père contre son avenir, oui, il ne fallait penser qu'à çà.  
Ils décidèrent de repartir le jour même ensemble, Nour n'avait dit au revoir à personne, la tête haute - détails qui aurait pu la trahir mais ce ne fut pas le cas.

Cinq mois et demi depuis sa rencontre avec la Dame Arc-en-ciel et le commencement du plan (réfléchi en parti par Nena) Nour était proche de son but, son géniteur la croirait en Roumanie chez une amie de sa grand-mère que lui même côtoyait depuis sa naissance, en train de planter des graines de tomates et peindre des portraits de mariés devant l'Eglise pour trois euros, pour la suite elle verrait plus tard sa grand-mère avait fourni une longue liste d'argument empêchant la jeune fille de revenir vivre chez elle : du mariage au tour du monde, en passant par la prison ou les championnats de boxes.
Elle avait entendu parler de l'école de magie pour la première fois en allant rendre les livres qu'elle avait emprunter  à la bibliothèque. Anca était une trentenaire, propriétaire de cette bâtisse - en voyant l'historique de Nour elle avait vite comprit que cette dernière était une sorcière simplement parce que lorsqu'elle avait eu seize ans et qu'elle grandissait dans ce coin du monde Anca avait emprunté les mêmes livres que l'adolescente - sans une seule exception.
La gérante avait simplement engagée la discutions avec Nour, de fil en aiguille elle l'adolescente avait apprit l'existence de Kaunaz Algiz, Anca avait en réserve une carte détaillée, légèrement jaunie de part son âge, du chemin pour rejoindre l'établissement.
Et maintenant, elle attendait que les heures passent afin de pouvoir découvrir ce nouveau monde que jamais elle n'aurait pu soupçonner.

[/b][/b][/b][/b]
Voir le profil de l'utilisateur
Akie Ueno
3ème Mentaskòli
avatar
Couronnes : 618
Avatar : ハナエ
Messages : 205

Re: ░░ Danielesco ℕour ›
Bienvenue parmi nous !

J'aime beaucoup ton personnage et ta plume ♥️ Je suis pressée de savoir quel dieu tu vas choisir et de lire la rencontre avec ta jolie Nour

Bon courage pour la fin de ta fiche

☾ Signature ☽

Voir le profil de l'utilisateur
Nour Danielesco
1ère Mentaskòli
avatar
Couronnes : 331
Avatar : Yulia Tsymbal
Messages : 46

Re: ░░ Danielesco ℕour ›
Ugh ! merci pour l'accueil et pour ton magnifique compliment

Pour le dieu j'hésite entre deux mais le litige devrait bientôt être résolu , au plaisir de te revoir dans le RP ,

☾ Signature ☽


    Débutante, n'hésitez pas a me contacter par MP si je ne fais pas avancer le RP. Ou si vous avez des conseils pour la rédaction


Voir le profil de l'utilisateur
Clemence Bergström
2ème Mentaskòli
avatar
Couronnes : 519
Messages : 202

Re: ░░ Danielesco ℕour ›
Bienvenue Nour

Bonne chance pour la fin de ta fiche, qui me semble plutôt prometteuse ;) En tout cas j'ai hâte !

Je t'invite toutefois à effectuer une petite relecture afin de te débarrasser des fautes qui traînent ! Si tu ne te sens pas de le faire, tu peux te rendre ici pour le faire !

Des bisous !
Voir le profil de l'utilisateur
Neala B. O'Keefe
2ème Mentaskòli
avatar
Couronnes : 43
Messages : 129

Re: ░░ Danielesco ℕour ›
Coucou !

Je viens à mon tour te féliciter pour ta plume, que tu manies avec beaucoup d'aisance ! C'est très plaisant à lire et ça t'emporte vraiment !
Par contre, comme précisé par Clem', il te sera demandé de te relire ou de passer soit par le site qu'il t'a indiqué, soit par quelqu'un afin de corriger les fautes de ta fiche.

Et parce qu'une admin n'est jamais aussi pénible que lorsqu'elle rappelle les règles, sache qu'il faut te rendre ici pour obtenir ton artefact !

Bienvenue et hâte de lire la fin de ta fiche !
Voir le profil de l'utilisateur
Krysanthe Abel
Professeur de médecine magique
avatar
Couronnes : 320
Avatar : Hayley Atwell
Messages : 47

Re: ░░ Danielesco ℕour ›
Sois la bienvenuuuue, quelle histoire ! J'imagine que Nour en a vécu des vertes et des pas mûres à son école à Moscou Je me demande bien quelle attitude elle aura à Kaunaz Algiz ! Peut-être choisira-t-elle la médecine magique ?

☾ Signature ☽

i broke my own heart loving you
all this time i waited on a future that you never did. and despite all the love i gave, you wanted something i can't give. ▬ slow it down, love, it's too bright out there. hold on, love, you're walking thin air.

Voir le profil de l'utilisateur
Couronnes : 609
Avatar : Emilia Clarke
Messages : 237

Re: ░░ Danielesco ℕour ›
Bonjour je me décide enfin à te souhaiter la bienvenue officiellement (shame on me )
Bref, alors d'abord, j'aime ton avatar, en plus je connaissais pas du tout et j'adore découvrir de nouveaux vava
Du coup, super plume, super caractère, et comme tu m'as dit que tu avais relu pour corriger tes fautes, je ne peux vraiment rien te dire ! La membre rêvée quoi
Alors bienvenue pour du vrai, même si je te l'ai déjà dit (enfin je crois xD)
Hâte de RP avec toi, je suis sûre qu'on va trouver un lien du tonnerre avec Aënor !

☾ Signature ☽

Voir le profil de l'utilisateur
Nour Danielesco
1ère Mentaskòli
avatar
Couronnes : 331
Avatar : Yulia Tsymbal
Messages : 46

Re: ░░ Danielesco ℕour ›
UGℌ le peuple  (>‿◠)✌️ !!

Merci à tous pour l'accueil, d'avoir prit le temps de lire ma fiche ainsi que pour vos compliments *danse de la joie* (❣️❣️)  !

Effectivement il doit encore rester des fautes grossières, j'ai effectuée plusieurs relectures mais vu que je n'ai pas fini ma fiche j'ai préférée m'avancer d'abord sur ça (INSPIRATIIIION OÙ ES-TU ?! ) avant de faire ma "relecture finale", j'espère que les fautes restantes ne sont pas trop agressifs pour vos yeux !
D'ailleurs, si vous remarquez que je fais des erreurs récurrentes n'hésitez pas a venir me corriger (ici ou en MP, m'importe !) je me coucherais moins bête


    ❧ Kristhane Abel, déjà sache que dans une première version de ce personnage elle avait un frère qui s'appelait Abel (même si pour toi c'est le nom de famille ( ˘ ³˘)❤️ - ). Ensuite, c'est évident qu'elle choisira médecine magique et pour tout un tas de raison !! Imaginons qu'elle se retrouve un jour en Egypte, elle se fait mordre par une araignée vénéneuse ; comment pourrait-elle s'en sortir si elle n'avait pas un peu de "culture" en anatomie et médecine du corps (magique, bien sûûûûûr). Je ne te cite qu'un exemple mais j'en ai des milliers ! Pour l'attitude elle serait du style assez "virevoltante" tantôt contente tantôt pas contente (et ouii je vous ammène une chiante mouahahah) mais s'il faut retenir une chose c'est que pour le moment,  sa seule ambition est de repartir en ayant assimiler le maximum d'information et de compétence ! ¯¯̿̿¯̿̿'̿̿̿̿̿̿̿'̿̿'̿̿̿̿̿'̿̿̿)͇̿̿)̿̿̿̿ '̿̿̿̿̿̿\̵͇̿̿\=(•̪̀●́)=o/̵͇̿̿/'̿̿


    ❧ Isadora, je suis moi-même assez fière de ma petite Yulia :') !! Tellement que je risque de changer souvent de photo ê.ê ! Je vais me dépêcher de finir ma fiche, puis si entre temps une idée me vint pour nos personnages je t'en parle (comme dirait l'autre : y'a moyen de moyenné )


À très bientôt les terriens, j'ai hâte
ʕ•ᴥ•ʔ,
Voir le profil de l'utilisateur
Clemence Bergström
2ème Mentaskòli
avatar
Couronnes : 519
Messages : 202

Re: ░░ Danielesco ℕour ›
Hey !

Avant de te donner un avis sur ta fiche, je te rappelle que tu devrais faire ta demande d'artefact afin que nous puissions te valider !

Tu peux te rendre ici pour ce faire !
Voir le profil de l'utilisateur
Nour Danielesco
1ère Mentaskòli
avatar
Couronnes : 331
Avatar : Yulia Tsymbal
Messages : 46

Re: ░░ Danielesco ℕour ›
Hellooo ! ‎

Rien n'est fini pour l'instant, tout sera prêt avant demain soir ~ :B
Pour l'artefact c'est également en cours, je viendrai m'enregistrer demain car je n'ai pas encore écrit la description >.> ‎

A très vite ! ‎
Voir le profil de l'utilisateur
Couronnes : 609
Avatar : Emilia Clarke
Messages : 237

Re: ░░ Danielesco ℕour ›
Fiche acceptée

Validation par Isadora

Le 18.09.17
De Nour Danielesco
Félicitations

Hello et bienvenue officiellement parmi nous !

J'espère que tu te plairas et que tu trouveras plein d'histoire à jouer ! J'aime beaucoup le caractère fort de ton personnage, ainsi que ton avatar, mais ça je te l'ai déjà dit ! Cependant, je pense qu'un petit passage sur BonPatron t'aiderais à éliminer la plupart des fautes, et principalement au niveau des conjugaisons au passé, des participes passé et des infinitifs que tu confonds régulièrement, rien de bien grave, je te rassure, et nous sommes là pour progresser ! Enfin, libre à toi de le faire ou nous

Ta fiche n'en est pas moins agréable à lire, même si parfois ça cause quelques problèmes au niveau de la compréhension. Mais bon, parfois on écrit tard, et on ne fait pas toujours attention, je suis là première à le savoir !

Brefouille, à part ça, j'espère que tu vivras de belles aventures pour ta première année à Kaunaz Algiz, que tu rencontreras des gens super top et que tu évolueras merveilleusement bien avec ton personnage et notre forum !

Tu es donc officiellement validée et à ce titre, tu vas recevoir ta jolie couleur ainsi que la possibilité de participer au flood, ce que je t'encourage vivement à faire pour gagner tout plein de couronnes ! Cela te donne aussi la possibilité de jouer pour le concours de la catégorie mini-events que tu trouveras ici !

Pour le côté gestion du personnage, je te demanderais de bien vouloir référencer ton dieu, ton avatar et ton prénom avant de pouvoir passer à la suite. Il faut aussi que tu penses à demander ton logement afin de ne pas passer tes nuits congelée à l'extérieur ! Ensuite, tu seras libre de créer ta boîte à rp et ta fiche de liens !

Enfin, si tu as des questions, je t'invite à passer sur ce lien afin de trouver rapidement les moyens de nous contacter !

Au plaisir de te retrouver en rp ou sur la cb et à très bientôt !  


☾ Signature ☽

Voir le profil de l'utilisateur
Nour Danielesco
1ère Mentaskòli
avatar
Couronnes : 331
Avatar : Yulia Tsymbal
Messages : 46

Re: ░░ Danielesco ℕour ›
UGH !

Déjà merci d'avoir était présente depuis le début tu m'as étais d'une aide précieuse

Ensuite, je veux te remercier pour m'avoir expliquer les erreurs que je commettais souvent en orthographe, je pense qu'on fait tous du RPG parce qu'on a la passion d'écrire et qu'on souhaite tous éviter au maximum les fautes, puis comme tu l'as si bien dit on est là aussi pour progresser

Sur ceux, à très vite

☾ Signature ☽


    Débutante, n'hésitez pas a me contacter par MP si je ne fais pas avancer le RP. Ou si vous avez des conseils pour la rédaction


Voir le profil de l'utilisateur
Auxane Lindberg
3ème Mentaskòli
avatar
Couronnes : 430
Messages : 103

Re: ░░ Danielesco ℕour ›
Je me permets un avis sur ta fiche avec du retard, et je suis navrée que ce soit si tard, mais je tenais à le faire !

Je trouve ton personnage vraiment bien écrit et très intéressant !

Tu manies les mots avec talent et je pense que tu as énormément de marge de progrès et que si c'est ta passion, tu feras des progrès immenses !

Ton style m'emporte facilement et j'ai du mal à me détacher de l'histoire. Un joli coup de coeur sur la rencontre avec Ix Chel qui est vraiment bien rédigée et très visuelle ! J'ai vraiment beaucoup aimé, vraiment beaucoup, beaucoup, beaucoup !

J'ai beaucoup aimé le reste aussi, même si mon seul bémol se situe sur son rapport aux animaux. Tu dis qu'elle n'en a rien à faire, ou pas grand chose puisqu'ils sont "inutiles", "là pour servir de nourriture", mais elle considère Officier-Commandant comme un membre de sa famille. Pourquoi ?

Pour le reste, je te félicite sincèrement et si tu as besoin, n'hésite pas à venir me voir pour l'orthographe, je suis plutôt douée dans ce domaine !

J'ajouterai qu'on trouvera un lien du tonnerre avec nos persos avec plaisir si le coeur t'en dit !
Voir le profil de l'utilisateur
Nour Danielesco
1ère Mentaskòli
avatar
Couronnes : 331
Avatar : Yulia Tsymbal
Messages : 46

Re: ░░ Danielesco ℕour ›
UGH !

Déjà merci à toi d'avoir prit le temps de lire (même en retard honte à toi   ) et pour tous tes merveilleux compliments  

Ensuite, pour ce qui est de Officier-Commandant sache que tu soulèves une question très intéressante, en gros je voulais faire comprendre que Nour pense/affirme des choses mais peut faire/dire tout le contraire, je sais pas si tu comprends ou je veux en venir ?      
Je dois avouer que je n'ai pas du tout parlé de Officier-Commandant (une ligne à peine) donc personne n'aurait pu le deviner XD, lorsque je ferais ma correction j'ajouterais plus de détails sur la relation entre elle et le chat (ils ne seront pas non plus complice   )

Et j'accepte avec grands plaisirs tes deux dernières propositions     ; j'ai une TONNE (j'abuuuuuse) de question pour l'orthographe, mais on va y aller progressivement ~ et je me ferais une joie d'RP avec toi    

Sur ceux, à très vite (OUI j'aiiiiime les smiley )
Voir le profil de l'utilisateur
Clemence Bergström
2ème Mentaskòli
avatar
Couronnes : 519
Messages : 202

Re: ░░ Danielesco ℕour ›
*Arrive très en retard, en nages, dépose sa valise et déballe ses affaires.*
Fiou ! Désolée, vraiment, je n'ai aucune excuse, admin indigne que je suis x.x
Mais mieux vaut tard que jamais, et je suis, comme tu l'as sans doute deviné, ici pour donner un avis construit sur ta fiche !

Hé bien, bravo.
Je rejoins mes camarades sur ton style, dans lequel on s'immerge facilement et dans lequel j'ai cru ressentir une forme de mélancolie qui m'a beaucoup plu. On sent effectivement qu'avec la pratique il va encore pouvoir s'affiner pour atteindre un très haut niveau ! Haut potentiel, donc

J'apprécie beaucoup la structure de ton personnage que j'ai hâte de voir s'approfondir en RP. Je trouve que tu as su bien l'approfondir, et on a à la fois hâte et un peu peur de rencontrer cette jeune fille au tempérament d'acier.

Je rejoins Auxanne/Néa' pour dire que mon passage préféré était la rencontre avec ta déesse, qui était particulièrement bien trouvée et que j'ai pris un grand plaisir à lire.

Enfin voilà, rebienvenue sur le forum, et félicitations en retard pour ta validation
Voir le profil de l'utilisateur
Nour Danielesco
1ère Mentaskòli
avatar
Couronnes : 331
Avatar : Yulia Tsymbal
Messages : 46

Re: ░░ Danielesco ℕour ›
UGH !!

Je suis ravie que ça te plaise (mais attends ce soir, lorsque j'aurais corrigeais ma fiche !! )

Je te remercie d'avoir prit la peine de lire ma présentation et de me donner ton avis ! Je tarderais pas a "commenter" vos fiches aussi mouahah


Au plaisir de Rp avec toi !!

☾ Signature ☽


    Débutante, n'hésitez pas a me contacter par MP si je ne fais pas avancer le RP. Ou si vous avez des conseils pour la rédaction


Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Re: ░░ Danielesco ℕour ›
░░ Danielesco ℕour ›
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☾ Kaunaz Algiz ☽ :: Gestion des personnages :: + Inscription :: + Validés-