RSS
RSS



 
8 ♀ & 5 ♂
4 membres du personnel & 9 élèves
5 grecs/romains, 1 nordique, 1 asiatique, 2 aztèques/mayas, 0 vaudou, 3 celtiques, 0 hindou & 0 égyptien

COURS DE DIVINATION [PNJ] [ OUVERT A TOUS ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Couronnes : 26
Messages : 6

COURS DE DIVINATION [PNJ] [ OUVERT A TOUS ]
COURS DE DIVINATION
Cours Obligatoire


La symphonie d'une marche pressée retentissait, ce matin-là, dans les couloirs vides de Kaunaz Algiz. Vides, évidemment, puisqu'il était en retard. À cette idée, Valentin Andaja se mordit la lèvre inférieure. Quel idiot, mais quel idiot ! Lui qui s'était juré de briser tous les clichés sur sa discipline, le voici qui commençait l'année en étant dans la Lune. Sa gorge se serra tandis qu'il s'imaginait déjà les visages un peu moqueurs de ses élèves, persuadés peut-être qu'il n'était qu'un illuminé. Cette rentrée allait être catastrophique. Il le sentait déjà. Il en était persuadé.

Lorsque, enfin, il trouva au détour d'un couloir la salle de classe encore ouverte dans laquelle il était voué à s'engouffrer, il prit une grande inspiration et entoura de ses doigts l'amulette anti-stress que lui avait gentiment offert sa mère. Mère qui s'était sans doute faite arnaquer, songea-t-il amèrement. Il était aux antipodes de la détente.

« Bon, allez. », murmura-t-il avant de pénétrer la pièce.

Il y avait beaucoup d'élèves. Beaucoup trop pour qu'il garde un sang-froid déjà chevrotant. Son cœur loupa un battement, peut-être deux, rongé par l'angoisse. Son esprit courait d'interprétation en interprétation, se persuadant tout seul qu'il était déjà détesté ou moqué. Le sourire qu'il adressa à la classe tenait davantage de la grimace désespérée. S'avançant d'un pas mécanique vers son bureau de bois, au demeurant très beau, il se présenta sans oser croiser un regard.

« Veuillez excuser mon retard. Comme certains d'entre vous, je suis nouveau dans cette école. Je m'appelle Valentin Andaja, et je suis votre nouveau professeur de Divination. »


Grimpant sur son estrade, le jeune professeur se tourna à contrecœur vers ses élèves. Le discours qu'il prononça, préparé depuis plusieurs jours déjà, lui sembla bien plus monotone qu'il ne l'avait espéré. Sa nervosité avait envahi chaque pore de sa peau, chaque parcelle de son corps, s'emparant même du texte dans lequel il avait tant voulu mettre de l'entrain.

« Lorsque je dis Divination, l'image qui doit vous venir à l'esprit, je suppose, est celle d'une mystérieuse gitane enveloppée dans des draps de couleurs, qui se tient devant une boule de cristal en vous promettant qu'elle vous lira l'avenir. Heureusement pour vous, je ne suis pas ici pour vous apprendre à arnaquer de pauvres gens crédules. Non, la Divination, aussi étrange puisse-t-elle paraître, est une discipline tout à fait sérieuse qui demande de l'assiduité et de la rigueur. »


Valentin observa timidement chacun des visages qui s'offraient à lui, ayant gagné un peu d'aplomb en parlant de la matière qui le passionnait plus que tout au monde. Certaines expressions le rassurèrent, d'autres, au contraire, lui donnèrent l'impression d'être le pire professeur que la Terre ait eu le malheur de porter. Vite, il fallait reprendre.

« Sauriez-vous me citer les diverses façons de lire l'avenir, jeunes gens ? »
made by black arrow
Voir le profil de l'utilisateur
Clemence Bergström
2ème Mentaskòli
avatar
Couronnes : 521
Messages : 204

Re: COURS DE DIVINATION [PNJ] [ OUVERT A TOUS ]
Cours de Divination

       

Clemence ne savait pas se l'expliquer. Il avait pourtant tout fait pour être en retard ; il avait minutieusement ajusté son réveil pour bénéficier de vingt minutes de sommeil supplémentaire, pris soin de passer trop longtemps sous la douche, traîné les pieds jusqu'au bâtiment principal, malencontreusement « oublié » une affaire capitale – son paquet de cigarettes – qu'il avait dû retourner chercher... D'ordinaire, cela lui offrait au minimum quinze minutes de marge. Pourtant il était assis, là, les fesses vissées sur une chaise inconfortable, un air perdu au visage tandis qu'il guettait l'embrasure de la porte.

Il était en avance.
Ou plutôt, le prof était plus en retard que lui.
C'était une première.

Et parce qu'il ne voulait pas rajouter à la honte ressentie lorsque, triomphal, il avait pénétré la salle en fanfaronnant d'un « Pardon du r'tard » arrogant, ne rencontrant que l'hilarité de ses camarades de classe, il ne pouvait prendre le risque de quitter la salle pour aller fumer. La situation ne lui plaisait pas le moins du monde. Clem était un garçon énergique, parfois même un peu trop, et la patience ne faisait plus partie de ses qualités depuis bien longtemps maintenant. L'idée d'attendre quelqu'un avachi sur une table le dérangeait profondément, d'autant que son plan machiavélique pour être mal vu dès le début de l'année venait d'échouer lamentablement. S'il en jugeait par les quelques visages amusés qui continuaient de se tourner vers lui, il allait en entendre parler longtemps, de cette bourde.

Un soupir échappa à ses lèvres tandis qu'il adressait une moue peinée à ses camarades :

« Oh, les gars, on est d'accord qu'après un certain temps de retard on a le droit de se barr-
Bonjour, désolé du retard. Comme certains d'entre vous, je suis nouveau ici. »

Sérieusement ? La vie devait-elle donc se montrer si cruelle ? Clemence, devenu la cible de quelques éclats de rire moqueurs – honnêtement, il ne pouvait pas leur en vouloir – tourna une expression boudeuse vers le nouveau professeur de Divination. L'homme semblait prêt à faire une crise d'apoplexie. Il se tenait raide, prenant garde à ne rencontrer aucun regard – sait-on jamais qu'un élève ait un don semblable à celui de Médusa, songea Clem, amusé – et sa voix chevrotait légèrement. C'en était presque mignon. Un sourire se dressa sur les lèvres du jeune homme tandis qu'il se penchait sur sa table, son regard bleu pétillant de malice. Peut-être ce cours serait-il l'occasion de s'amuser un peu, finalement...

Il ignora soigneusement le monologue qu'entama ensuite le nouvel enseignant, « Monsieur Andaja », préférant perdre son attention sur les quelques fissures qui grignotaient les murs et sur les rayons du soleil embrassant les grandes baies vitrées. La Divination, forcément, il connaissait un peu. Difficile d'être l'élu de Mimir sans en entendre parler. C'était un domaine que Clem appréciait sans vraiment s'y intéresser, dans lequel il se sentait à l'aise surtout. Il n'avait pas besoin de faire beaucoup d'efforts pour réussir, au moins. Cela avait l'avantage certain de lui donner du temps pour vaquer à d'autres occupations... comme taquiner gentiment son cher professeur.

Fort de cette idée, il leva un bras enthousiaste à l'attention de M. Andaja et à sa question.

« Les champignons hallucinogènes, Monsieur ? »

Sa petite blague trouva son public. Quelques éclats de rire se firent entendre tandis que les plus studieux des élèves lui adressaient un regard assassin, emplissant sa poitrine d'une joie pétillante. Il devait bien l'admettre, ce genre d'occasions lui avaient manqué. Un sourire amusé aux lèvres, il adressa un rapide regard à Akie, de ces regards qui savent et murmurent au monde des réalités cachées - « Tu en penses quoi toi, des champignons ? » - puis, satisfait de son petit effet sur le cours, s'adossa plus sûrement à sa chaise.

Finalement, peut-être ne s'ennuierait-il pas.

(c) REDBONE

Voir le profil de l'utilisateur
Couronnes : 250
Messages : 14

Re: COURS DE DIVINATION [PNJ] [ OUVERT A TOUS ]
Arriva enfin le cours qu'Orlane redoutait le plus: la Divination. Après avoir vécu pendant plus de quinze ans avec une femme qui se prenait pour une voyante, il était facile de comprendre pourquoi elle avait tant d'appréhensions pour ce cours.

Orlane ne savait pas quand sa mère avait commençé à s'y intéresser et à prétendre pouvoir lire l'avenir. D'aussi loin qu'elle s'en souvienne, elle avait toujours été ainsi. Elle prétendait pouvoir dire ce qu'il s'était passé dans sa journée à l'école, si elle avait eu de sbonnes notes, si elle avait fait ses devoirs, si elle avait un petit ami... Elle avait tout le temps faux. C'était la même chose pour ses soeurs.

"Ca ne peut pas marcher tout le temps" disait alors son père. Et Orlane s'empêchait de lui faire remarquer que ça ne marchait jamais. Parce que sa mère n'avait aucun don particulier.

Encore, si elle s'en était arrêtée là! Mais elle dépensait des sommes colossales en Loto et autres jeux de hasard parce qu'elle pensait connaître les réponses. Et Orlane se retrouvait à devoir faire les comptes et s'arranger pour que ses soeurs et elle puissent vivre correctement malgré tout. Que de mauvais souvenirs cette matière faisait remonter en elle.

"Tu es libre, maintenant" Essaya-t-elle de se convaincre. "Laisse-les se débrouiller". Sauf qu'elle s'inquiétait quand même pour ses soeurs.

Entrant dans la salle de classe, Orlane s'installa près du mur et sortit ses affaires, dépitée. Pourquoi la matière était-elle obligatoire déjà ? Quelle perte de temps ! Petit à petit, la salle commença à se remplir bruyamment. Le professeur était en retard, nota-t-elle. Les derniers élèves arrivaient et chahutaient et il n'était toujours pas là. Autour d'elle, des petits groupes s'étaient déjà formés, riants à gorge déployée en se racontant des anecdotes des vacances.

Oh, les gars, on est d'accord qu'après un certain temps de retard on a le droit de se barr-" Commença un garçon qui avait l'air de s'ennuyer ferme et qui fut couper par le professeur, enfin arrivé.

"Veuillez excuser mon retard. Comme certains d'entre vous, je suis nouveau dans cette école. Je m'appelle Valentin Andaja, et je suis votre nouveau professeur de Divination."

Il était très jeune, s'étonna Orlane. Et un homme. Elle s'attendait à voir une femme. Il faut croire qu'elle était tombée dans le cliché.

Le professeur monta sur l'estrade d'un pas gauche et y déposa toutes ses affaires avant de se retourner vers son auditoire, l'air tétanisé:
"Lorsque je dis Divination, l'image qui doit vous venir à l'esprit, je suppose, est celle d'une mystérieuse gitane enveloppée dans des draps de couleurs, qui se tient devant une boule de cristal en vous promettant qu'elle vous lira l'avenir. Heureusement pour vous, je ne suis pas ici pour vous apprendre à arnaquer de pauvres gens crédules. Non, la Divination, aussi étrange puisse-t-elle paraître, est une discipline tout à fait sérieuse qui demande de l'assiduité et de la rigueur. Sauriez-vous me citer les diverses façons de lire l'avenir, jeunes gens ?"

Voyons voir, pensa Orlane blasée: le tarot, le pendule, la lecture de feuille de thé, la lecture des lignes de la main, l'astrologie, les inhalations, les visions et les prémonitions. En tout cas voilà toutes les techniques que prétendait utiliser sa mère. Mais puisque sa mère correspondait au cliché de la mystérieuse gitane, Orlane décida qu'il était plus sage de se taire et de laisser quelqu'un d'autre répondre à la question. Elle n'était pas convaincue que la Divination pouvait être sérieuse.

"Les champignons hallucinogènes, Monsieur ?" Répondit le même garçon qui avait voulu inciter les autres à s'échapper avant que le prof n'arrive.

Techniquement, il n'avait pas tord, remarqua Orlane, beaucoup de visions de supposées voyantes étaient déclenchées par des produits nocifs et hallucinogènes. La voyante la plus reconnue dans l'histoire, la Pythie de Delphes, en était l'exemple parfait, même si ses visions avaient plutôt pour cause des inhalations de gaz. Alors, pensa Orlane, comment allez-vous répondre monsieur ? De votre réponse dépendra mon implication dans votre cours...                                                    
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Re: COURS DE DIVINATION [PNJ] [ OUVERT A TOUS ]
COURS DE DIVINATION [PNJ] [ OUVERT A TOUS ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☾ Kaunaz Algiz ☽ :: Kaunaz Algiz :: + Le château :: + Les classes-