RSS
RSS



 
9 ♀ & 5 ♂
4 membres du personnel & 10 élèves
5 grecs/romains, 2 nordiques, 1 asiatique, 2 aztèques/mayas, 0 vaudou, 3 celtiques, 0 hindou & 0 égyptien

Erlen + La vie est une chance, saisis-la
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité


Erlen + La vie est une chance, saisis-la

Erlen Suvisdottir
ft. Laura Vandervoort
↘️ carte d'identité
Nom : Suvisdottir + Prénoms complets : Erlen + Âge : 32 ans + Date et lieu de naissance : Née à Bakkafjörður, Islande, le 25 Janvier 1985 + Situation familiale : Mon père est comptable pour une petite entreprise de pêche. Ma mère est femme au foyer depuis ma naissance et celle de mon petit frère. Ce dernier est policier. + État civil : Célibataire + Orientation sexuelle : Hétérosexuelle + Groupe : ελληνικά + Dieu affilié : Artémis, déesse de la chasse, des accouchements et une des déesses associées à la Lune + Don : Se transformer en biche + Profession : Infirmière.

↘️ caractère

Un être humain est un tout entier et indivisible. Il est fait de qualités et de défauts… Alors autant être direct tout de suite, j’ai des défauts. Oui, on va commencer par ça, c’est plus sûr. Je vous fais peur tout de suite et après je vous rassure. Je ne suis pas l’exemple même de la jeune femme chaleureuse. J’ai tendance à repousser certaines personnes un peu trop facilement, je ne me lie que très peu. Mais quand j’’apprécie quelqu’un, cela se voit. Je peux me mettre en quatre pour une personne que j’aime. Par contre, quand je n’aime pas quelqu’un, cela se voit également, je n’y vais pas par quatre chemins. Je peux me révéler comme quelqu’un de sarcastique et avec très peu d’humour suivant les sujets abordés, surtout s’ils me touchent personnellement. Avec moi, on ne peut clairement pas rire de tout. Mais rassurez-vous, je sais rire quand même… Un petit peu. Mais je suis une jeune femme attachante malgré mes défauts, grâce à mes qualités. Qu’il faut chercher certes sous ma carapace de glace. Enfant, je n’étais pas comme cela mais la vie m’a montré que tout le monde n’est pas gentil, on ne vit pas chez les Bisounours. Alors depuis, je me protège comme je peux et tant pis si je dois me retrouver toute seule. Comme je le dis, mieux vaut être seule que mal accompagné. J’ai un grand sens de la justice et de la loyauté, je déteste que l’on s’en prenne à plus faible que soi. Et dans ces moment-là, je peux montrer les griffes. Je n’hésiterais jamais à me battre pour une cause qui me paraît juste et cela m’a déjà valu quelques petits ennuis. Je suis déterminée, d’autres diront têtue, mais je le vis bien. Je sais ce que je veux, c’est tout et gare à celui qui voudra me faire changer d’avis.

La plus grande cause pour moi, c’est la protection animale. Depuis toute petite, je refuse la maltraitance et le massacre d’animaux. Mes parents l’ont toujours accepté et m’ont toujours soutenu, même quand je ramenais des animaux blessés à la maison. Des chiens, des chats et même des rongeurs. Mais mes parents ont fini par me demander d’arrêter quand j’ai voulu protéger un renne… autant vous dire que j’ai eu du mal à le faire. En grandissant, j’ai continué et j’ai même voyagé à travers le monde pour protéger les animaux. C’est ma grande passion et je déteste que l’on fasse du mal à un animal que ce soit un mulot, un merle ou même un rhinocéros.

↘️ premier contact
Jamais je n’oublierais mon premier contact avec la déesse Artémis. Mes parents ont pensé que je mentais, que ce que je leur racontais était impossible. Mais je n’ai jamais été une menteuse et ils le savaient, ils n’ont donc pu que me croire. Tout a commencé une nuit où je dormais à la belle étoile, dans le jardin de notre maison qui donnait sur la forêt. Nous étions en plein mois d’Octobre et j’avais toujours aimé regarder les aurores boréales que nous avions parfois dans le ciel de notre petit village. Il faisait frais mais je n’avais pas froid avec mon sac de couchage et mon pyjama en pilou. Mes parents étaient habitués à ce que je profite des vacances scolaires pour regarder le ciel. La nuit était tombée et les trainées vertes luisaient dans le ciel, attirant mon attention comme un papillon est attiré par la lumière. Le silence était total, je pensais être seule mais rapidement, un bruit attira mon attention, venant de la forêt. Je me redressais vivement, ne sachant pas sur quoi je pouvais tomber. Nous n’avions pas d’animaux dangereux en Islande mais un renard polaire peut facilement mordre, bien qu’il soit très craintif. Mais j’avais besoin de savoir, c’était comme si ce bruit m’appelait. En fait, j’étais surtout très curieuse de découvrir l’animal qui faisait ce bruit. Allumant la petite lampe torche que j’avais apporté avec moi, je m’approchais doucement de la lisière de la forêt avant d’entrer dans cette dernière. Le bruit venait de derrière un arbre et en en faisant le tour, je me rendis compte qu’une biche se trouvait près de moi. Je n’arrivais pas à y croire, une biche, ici en Islande. Je retournais à la maison en courant, me précipitant dans la chambre de mes parents tout en sautant sur le lit. Bien sûr, ils ne furent pas ravis que je les réveille et encore moins pour leur parler d’une biche.

Mais le lendemain soir, je reçus une bien étrange visite. J’étais cette fois couché dans mon propre lit, au chaud dans ma chambre. Je dormais du sommeil du juste comme on dit et je rêvais. Je me trouvais dans une cité grecque, à l’époque de l’antiquité à en juger par les vêtements que je pouvais voir sur les gens autour de moi. Alors que je marchais près de ce qui semblait être un temple, une femme s’approcha de moi. Elle n’était pas seule et j’eus l’impression de reconnaître une biche, la même que celle que j’avais vu la veille. Elle ne parla pas, se contentant de me regarder avec un regard doux et protecteur. Alors que je pensais la voir partir, elle me tendit son arc en souriant. Dès que ma main se posa sur le bois, je fus réveillé par un violent sursaut. Quel bien étrange rêve.
derrière l'écran
Elinou | Harley
Quel âge as-tu ? 29 ans Comment es-tu arrivé jusqu'à nous ? une demande de partenariat Comment trouves-tu notre forum ? J'adore A quelle fréquence penses-tu nous rendre visite ? Un peu tous les jours Un petit mot pour la fin ?   Phrase validée par une furie rousse.    


Il faut se ressembler un peu pour se comprendre mais il faut être un peu différent pour s'aimer
L’histoire de ma famille est longue et compliquée. Nous n’avons pas toujours été islandais, ce n’est même que le chapitre le plus récent de notre vie. Mon père c’est penché assez facilement sur l’origine de notre famille, savoir d’où nous venions. Notre famille n’a jamais quitté l’Europe. La famille de mon père n’a d’ailleurs jamais quitté l’Islande, c’est assez amusant à voir. Mais la famille de ma mère vient de plus loin. Quand j’étais petite, elle aimait me raconter l’histoire de sa famille, qu’elle tenait de sa mère sur ce qu’avaient vécu mes arrière-grands-parents. Ademia était mon arrière-grand-mère, fille de pécheur d’éponge. Elle fit la rencontre de mon arrière-grand-père, Bacaus, quand elle avait sept ans, ils étaient voisins. En grandissant, ils se sont aimés. Mais en Avril 1941, la seconde guerre mondiale vint tout bouleversée. Âgés réciproquement de 20 et 23 ans, mes arrière-grands-parents décidèrent de fuir la Grece à regret, jurant d’y revenir quand la guerre prendrait fin. Ademia abandonna sa famille et même sa petite sœur là-bas, désirant plus que tout protéger son enfant à venir de la barbarie nazie. Traversant clandestinement l’Europe, elle fit la seule à atteindre la France, son époux ayant été capturé alors qu’il essayait de voler une miche de pain pour subvenir aux besoins de sa famille. Jusqu’en 1945, elle ne sut ce qui lui était arrivé. Ademia avait pris un bateau, pensant rejoindre l’Angleterre. Mais elle continua sa route, trouvant finalement refuge en Islande, où elle donna naissance à ma grande-tantee. Pendant quatre ans, Ademia éleva sa fille seule avec l’aide des villageois jusqu’à ce qu’on lui apprenne que son époux avait survécu à l’enfer des camps. Il retrouva le foyer d’Ademia et découvrit sa petite fille. Ils eurent d’autres enfants dont mon grand-père. Il épousa une islandaise avec laquelle il eut trois enfants, dont une fille, ma mère. Elle épousa le fils des voisins, comme sa grand-mère et ensemble, ils eurent deux beaux bébés. D’abord une petite fille puis un petit garçon, six ans plus tard.

Je suis l’un de ses bébés et je m’appelle Erlen. Quand je suis née, ma mère a décidé d’arrêter de travailler pour s’occuper de moi, quittant une place de serveuse dans le petit bar du village. Mon père rapportait quand même assez d’argent pour nous nourrir tous les trois, il était comptable dans une petite entreprise de pêche mais cette dernière a toujours très bien fonctionné. Petite, j’étais une enfant turbulente, un vrai garçon manqué. Je détestais jouer aux Barbie, je voulais jouer avec des voitures et des poupées pour garçon. Quand je fus scolarisé, je fus rapidement une bonne élève même si j’avais beaucoup de mal à écouter en cours. J’étais terriblement rêveuse et ma concentration disparaissait très facilement. Quand j’eus six ans, ma mère donna naissance à mon petit frère, Elis. Si quand il était bébé, je l’adorais, en grandissant… Ce fut une toute autre affaire. Il était encore plus turbulent que moi, pleurant très souvent la nuit. Il fut très long d’ailleurs à les faire et c’était juste l’enfer pour moi qui avait une chambre juste à côté de la sienne. J’en venais même à regretter qu’il soit là. Et en grandissant, nous passions notre temps à nous battre, au grand désespoir de nos parents. Et puis, la découverte. La magie, les dieux, tout cela existait. J’avais seize ans que je fis mon arrivée à Kaunaz Algiz, peu de temps après l’apparition de la déesse Artémis dans mon jardin puis dans mon rêve. Je découvris une école à laquelle je ne m’attendais pas. Pendant quatre ans, je fis mes preuves dans les disciplines que j’avais choisies ou qui étaient obligatoires, ramenant toujours de bons bulletins à mes parents. C’est entre la deuxième et la troisième année que mon don fit son apparition. J’eus beaucoup de mal à le contrôler mais avec l’aide de mes professeurs, j’étais finalement arrivé. Fini les transformations en biche en plein cours ou pendant les repas. Après quatre ans d’études où je fis de bonnes et de moins bonnes rencontres, je rentrais chez moi pour le plus grand plaisir. Je maitrisais la magie mais je voulais une vie loin de l’école. Je fis alors des études d’infirmière à Reykjavík, la capitale de mon pays. Pendant trois ans, je fus une excellente élève et je trouvais facilement un poste à ma sortie dans un hôpital de la ville, au service des urgences.

C’est là-bas que je fis sa connaissance, alors que j’avais vingt-six ans, trois ans après l’obtention de mon diplôme. Frederik était un jeune avocat, d’un an plus vieux que moi. Il était mon patient du moment et il ne tarda pas à essayer de me séduire. Je tombais facilement dans le panneau, n’ayant jamais été draguée par qui que ce soit. Il n’était pas aux urgences pour un grave accident mais pour une entorse du poignet et cela le faisait rire. Il me demanda rapidement si je travaillais le soir même, voulant m’inviter à manger au restaurant. J’acceptais avec grand plaisir, pensant qu’il avait envie d’être avec moi, que je lui avais tapé dans l’œil. On dina ensemble dans un restaurant haut de gamme de la ville et on se revit plusieurs fois pendant un an. On fut un couple soudé mais jamais je n’ai imaginé la tromperie derrière tout cela. Alors que nous dinions une nouvelle fois, la femme de Frederik arriva dans le restaurant… Elle avait suivi son époux et l’avait surpris en train de conter fleurette à une autre femme. Je fus bien sûr prise à partie par la jeune femme et je ne pus me défendre d’être ainsi accusé de détruire un mariage. Jamais je n’avais été au courant que Frederik était marié. Pour moi, Reykjavík, c’était terminé. Je décidais de démissionner de mon poste d’infirmière urgentiste pour retourner à Bakkafjörður. Je trouvais une place dans la maison de retraite de la ville et je me lançais à corps perdu dans mon travail, ne sortant quasiment pas, ne rencontrant personne. Pendant six ans, je ne vécus que pour mon travail, ne me faisant que très peu d’amis et encore moins de petit ami. Ma désastreuse histoire avec Frederik m’a servi de leçon et il est hors de question que je retrouve quelqu’un pour faire ma vie. Il y a quelques semaines, j’ai décidé de retourner à Kaunaz Algiz, voulant y être infirmière. Je postulais à l’école, pensant de toute façon ne pas avoir de réponse. Mais je fus rapidement contacté par la directrice pour le poste et après un entretien, me voilà de retour à Kaunaz Algiz, l’école où j’ai tout appris sur la magie. Tout ça c'est déroulé il y a quelques jours, je viens donc tout juste de revenir et j'ignore encore qui je vais bien pouvoir retrouver...

Seven Sheridan... Qu'est ce que j'ai pu ne pas le supporter quand nous étions élèves... Il avait le don pour m'agacer et j'imagine que si je devais le revoir, cela n'aura pas changé. Nous étions de la même promo et pire encore, nous étions unis par une même volonté. Avoir la meilleure note possible sur notre bulletin. Et j'ai toujours détesté avoir la deuxième place dans une compétition. Alors je n'ai jamais très bien supporté de voir le jeune homme me passer devant dans certaines disciplines. Parce qu'il n'était pas non plus le premier partout, j'avais mes points forts... Mais il était plus souvent premier que moi. De quoi m'agacer. Nous n'arrêtions pas de nous envoyer des piques, de nous chercher des problèmes... Mais toujours dans le respect des règles de l'école.
Couronnes : 658
Avatar : Emilia Clarke
Messages : 258

Re: Erlen + La vie est une chance, saisis-la
Bonjour bonjour et encore bienvenue !
J'espère que tu te plairas parmi nous et que tu ne regretteras pas se choix N'hésite pas si tu as des questions, passe sur la CB de temps à autre, il y a aussi le mini-flood, nous sommes impatients de faire ta connaissance Se transformer en biche ? Quel don intéressant, je me réjouis de voir ça

☾ Signature ☽

Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


Re: Erlen + La vie est une chance, saisis-la
Merci :)
Je suis une dingue des CB alors il y a fort à parier que je viendrais squatter :) J'ai une dernière question: pour le don, la description de ce dernier pour l'avoir se fait dans la fiche ou dans le sujet adéquat?
Neala B. O'Keefe
2ème Mentaskòli
avatar
Couronnes : 43
Messages : 129

Re: Erlen + La vie est une chance, saisis-la
Bienvenuuuuuuuuuuuuuuuuue !

Comme l'a si bien dit Isa', n'hésite pas à passer sur la CB, ce sera un vrai plaisir de t'y voir ! Et puis si tu as des questions, tu passes en mp sans soucis hein ! Je suis moi-même une membre à question, alors ça me fera plaisir de te répondre et Isa aime aussi répondre aux questions !

Je te mets le lien de demande des dons juste ici afin que tout soit en règle pour ta demoiselle !

Hâte de voir comment elle le gère, ce fameux don !

Bon courage pour ta fiche !


EDIT : N'oublie pas de passer sur le règlement, il te manque un petit élément à mettre dans ta fiche !
Voir le profil de l'utilisateur
Clemence Bergström
2ème Mentaskòli
avatar
Couronnes : 524
Messages : 207

Re: Erlen + La vie est une chance, saisis-la
Coucou Erlen, et félicitations pour avoir terminé ta fiche si vite ! Franchement, respect !

Qui plus est, je la trouve très bien construite et j'ai hâte de voir ce que ce personnage donnera sur le forum. L'écriture est agréable, ce qui est un gros point positif. J'aime la chronologie que tu as donnée à la famille d'Erlen, je l'ai trouvée à la fois très intéressante et très fluide. J'avais vraiment la sensation de lire un documentaire très bien ficelé et ça m'a fait très plaisir. Autre point très positif : la rencontre avec ton dieu. Je me suis vraiment bien amusée devant ce récit, si bien que j'ai encore plus hâte de voir ton écriture dans un cadre de rp

En tout cas j'aime beaucoup ton perso et j'ai hâte de voir comment se passeront les choses avec mon petit rigolo de service

Encore une fois, félicitations, hâte de te voir rp parmi nous, m'dame l'infirmière !
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


Re: Erlen + La vie est une chance, saisis-la
Merci beaucoup ^^
Honte à moi, je pensais être passé    Et du coup, petit élément rajouté XD

Clemence: Merci C'est l'une des premières fois que j'ai autant de compliment sur une de mes fiches, je suis trop Happy **
Auxane Lindberg
3ème Mentaskòli
avatar
Couronnes : 438
Messages : 107

Re: Erlen + La vie est une chance, saisis-la
Fiche acceptée

Validation par Auxane

Le 01.09.17
De Malory Zolberg
Félicitations



Je viens de finir de lire ta fiche et félicitations, car je la trouve très immersive. Ma partie préférée est la rencontre avec la déesse, qui est vraiment très prenante.
Je salue certaines petites phrases qui m'ont bien amusée, notamment l'image de ta miss qui se transforme en biche en plein pendant son repas de midi ! Le tout se lit très bien, même s'il y a une ou deux fautes qui ont échappé à ta vigilance, mais rien de grave. Si tu souhaites les corriger, je te laisse le temps de le faire, tu me diras ! L'histoire en elle-même est très sympathique aussi et j'en viens à regretter de ne pas avoir plus de passages relatant sa vie à la capitale ! J'espère que je pourrais en lire quelques autres dans de futurs rps !

Tu es donc officiellement validée et à ce titre, tu vas recevoir ta jolie couleur ainsi que la possibilité de participer au flood, ce que je t'encourage vivement à faire pour gagner tout plein de couronnes ! Cela te donne aussi la possibilité de jouer pour le concours de la catégorie mini-events que tu trouveras ici !  

Pour le côté gestion du personnage, je te demanderais de bien vouloir référencer ton dieu, ton avatar et ton prénom avant de pouvoir passer à la suite. Il faut aussi que tu penses à demander ton logement afin de ne pas passer tes nuits congelée à l'extérieur ! Ensuite, tu seras libre de créer ta boîte à rp et ta fiche de liens !

Enfin, si tu as des questions, je t'invite à passer sur ce lien afin de trouver rapidement les moyens de nous contacter !

Au plaisir de te retrouver en rp ou sur la cb et à très bientôt !  

Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Re: Erlen + La vie est une chance, saisis-la
Erlen + La vie est une chance, saisis-la
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☾ Kaunaz Algiz ☽ :: Gestion des personnages :: + Inscription :: + Archivés-